Consultation ophtalmologique ou bien simple visite chez l’opticien ? Quelles sont les compétences des différents spécialistes des yeux ? Il n’est pas toujours évident de savoir à qui s’adresser et pourquoi ! Maladies oculaires, lunetterie, troubles visuels, on vous explique les compétences des différents spécialistes intervenant dans les troubles de l’œil.

 

Ophtalmologues, orthoptistes, opticiens, qui et quand consulter

 

L’ophtalmologiste, le spécialiste des yeux et des maladies oculaires

L’ophtalmologue, également appelé ophtalmologiste et parfois même oculiste est avant tout un médecin. Il a suivi en faculté de médecine le tronçon commun avant de se spécialiser en ophtalmologie. Après une année de PACES, la 1re année de médecine il intègre les 2e et 3e années où il suit des cours magistraux communs à toutes les spécialités de médecine. En 4e, 5e et 6e années, il suit une formation médicale complète en externat qui débouche sur un DFASM (niveau master). Ce n’est qu’au bout de la 6e année que le futur étudiant en ophtalmologie choisira sa spécialité qui fera l’objet d’une formation de 4 à 5 ans d’études ponctuées de nombreux stages. L’ophtalmologue exerce donc après 9 à 10 ans d’études.
Il est habilité à établir des diagnostics, à faire des ordonnances et à prescrire des médicaments et des antibiotiques à ses patients pour traiter des maladies de l’œil comme les conjonctivites, du globe oculaire, comme le glaucome et également pour diagnostiquer les troubles visuels, baisse de la vision, myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie etc. Dans certains cas, ce professionnel de la santé intervient en collaboration avec d’autres spécialistes pour des maladies provocant des troubles visuels. C’est le cas pour le diabète, l’hypertension et des maladies dégénérescentes comme la sclérose en plaques.
Il est donc conseillé de consulter un ophtalmologiste tous les 2 à 5 ans pour des visites de contrôle, surtout lorsque l’on porte des lunettes et de ne pas hésiter à prendre rendez-vous au moindre doute.

L’opticien, lunetier spécialisé dans la correction visuelle

Contrairement à l’ophtalmo, l’opticien ne suit pas de cursus de médecine à l’université. Il peut en premier lieu obtenir un bac pro optique-lunetterie qui lui permet d’accéder à un poste de monteur et vendeur en optique lunetterie, cependant son bac pro n’est pas suffisant pour exercer en tant qu’opticien titulaire. Pour accéder à ce statut, il doit obtenir un BTS opticien-lunetier, lui permettant notamment de s’établir à son compte. Il faut noter avant toute chose que l’opticien est un spécialiste en lunettes et non en maladies liées aux yeux. C’est avant tout un commerçant et non un médecin, et ne peut en aucun cas se substituer à la consultation d’un oculiste. On consulte un opticien généralement muni une ordonnance de l’ophtalmo pour obtenir des verres correcteurs. Bien sûr l’opticien pourra répondre à toutes vos questions et vous conseiller concernant la monture, les verres et l’entretien, mais vos yeux sortent de son champ de compétence.

L’orthoptiste, spécialiste de la vision

Souvent assimilé à un kiné spécialiste de l’œil, l’orthoptiste possède un certificat de capacité d’orthoptiste, préparé en 3 ans dans un institut rattaché à une faculté de médecine accessible sur concours. L’orthoptiste intervient suite à une consultation chez un ophtalmologue en faisant pratiquer à ses patients des exercices oculaires adaptés à chaque pathologie diagnostiquée par l’ophtalmo. Le plus souvent il s’agit de rééducation visuelle pour les enfants visant à faire travailler les muscles de l’œil pour parer à la fatigue oculaire, mais également pour les adultes trop souvent exposés aux écrans.